Voyance par téléphone dans un salon privé ou public

bianca-voyance.fr

L'ochju Corse

Le mauvais oeil

 

L'Ochju

 

l'Ochju est une pratique assez répandue en Corse notamment dans les villages.

C'est une tradition qui consiste à enlever le mauvais œil d'une personne grâce à un rituel particulier et une prière ; cette pratique est enseignée uniquement le soir du réveillon de Noël par ce qu'on appelle une Signatora ou Signadora. Généralement une signadora enseignera cette tradition à son enfant ou petit-enfant pour ainsi faire perdurer la coutume.

 

Le rituel peut s'effectuer selon deux méthodes ; la première implique tout d'abord la présence de la personne portant l’œil lors du rituel.

L'officiante autrement appelée signatora prend soin de disposer une table avec une nappe blanche, elle vient placer dessus deux bougies blanches avec à côté une statuette du Christ ou de la Vierge Marie ainsi qu'un petit récipient d'huile d'olive ; au milieu de ces bougies l'officiante place une assiette blanche creuse emplie d'eau de source .

 

Une fois les bougies allumées et la table mise en place la signadora vient jeter une pincée de sel dans les flammes pour débuter la séance, le rituel peut enfin commencer.

Elle se saisie de l'assiette et récite une prière précise à voix basse afin de ne rien en divulguer et elle devra la réciter tout au long du rituel tout en passant l'assiette au dessus de la tête de la personne portant le mauvais œil. Elle doit ensuite déposer l'assiette entre les bougies et plonger son auriculaire dans l'huile pour signer l'assiette en haut, à droite, en bas et a gauche.

 

Elle replonge à nouveau l'auriculaire dans le récipient et effectue de petits gestes pour faire tomber l'huile au centre de l'assiette, en fonction de la forme que prend l'huile la signadora sait si la personne a l’œil ou pas.

Si le processus ne fonctionne pas il faut refaire la séance deux fois avec deux autres signadoras différentes (de la même famille si possible).

 

A la fin de ce rituel l'officiante ressent généralement une grande fatigue car elle vient absorber tout le mal présent dans la personne portant l'œil afin de l'expier.

 

Il existe une autre façon de retirer l’œil quand la personne concernée ne peut pas être présente physiquement le même procédé doit être effectué mais cette fois ci avec une mèche de cheveux de la personne visée ,la mèche sous l'assiette et si elle ne veut pas fournir une mèche (ce qui peut arriver en Corse en comptant le fait que plusieurs coutumes se basent sur l'utilisation d'une mèche de cheveux) elle devra fournir un vêtement avec lequel elle a dormi la nuit précédente afin de donner cet habit à l'officiante pour qu'elle signe celui-ci.

Le soir la personne doit dormir à nouveau avec ce vêtement et l’œil devrait partir dans la nuit.

 

Enfin il faut savoir que l'on ne jette pas l’œil à quelqu'un en ayant forcément l'intention de lui nuire, un simple compliment sur la beauté d'un nouveau né suffirait à inquiéter la plupart des Corses et c'est pour cela que le corail est très utilisé en tant qu'objet protecteur contre le mauvais œil.

De nos jours cette pratique devient rare, en effet on trouve de moins en moins de signadora et la coutume est moins répandue de ce fait mais pourtant les Corses n'y croient pas forcément moins et continuent de respecter cette tradition.